CINaM - Centre Interdisciplinaire de Nanoscience de Marseille

Partenaires

CINaM
CNRS
Logo tutelle
UMI



Rechercher

Sur le Web du CNRS


  • CINaM
  • Campus de Luminy
  • Case 913
  • 13288 Marseille Cedex 9
  •  
  • Tel : +33(0)4 91 17 28 00
  • Fax : +33(0)4 91 41 89 16

Accueil du site > Présentation > Historique

Historique

Le CINAM et ses origines

Le CINAM (UMR 7325) est né en janvier 2008 de la fusion d’un laboratoire de physique et d’un laboratoire de chimie situés sur le campus de Luminy :

- le CRMCN, Centre de Recherche en Matière Condensée et Nanoscience (UPR 7251) dirigé par Viatcheslav Safarov (2004-2006) puis par Claude Henry (2007)
- le GCOMM, Groupe de Chimie Organique et Matériaux Moléculaires (UMR 6114 : CNRS/Université d’Aix-Marseille 2) dirigé par André Samat

Le CRMCN a été créé en janvier 2004 suite à la fusion de deux laboratoires de physique de la matière condensée :

- le CRMC2, Centre de Recherche sur les Mécanismes de la Croissance Cristalline (UPR 7251) qui a été fondé et dirigé par Raymond Kern (1975-1987). D’abord situé sur le campus de Saint Jérôme dans des locaux universitaires il a déménagé sur le campus de Luminy suite à la construction de nouveaux locaux par le CNRS. Les directeurs suivants ont été Michel Bienfait (1988-1995) et Jacques Derrien (1996-2003)

- le GPEC, Groupe de Physique des Etats Condensés (UMR 6631 : CNRS/Université d’Aix-Marseille 2) qui a été créé par Jean Hanus (1971-1987) auquel ont succédé Jean Marie Debever (1988-1995), Frank Salvan (1996-1999) et Viatcheslav Safarov (2000-2003)

Cette première fusion a permis de combiner les savoir-faire dans l’élaboration des matériaux (métaux semi-conducteurs et oxydes isolants), leur caractérisation structurale, l’étude de leurs propriétés électroniques et chimiques. Une orientation marquée vers les nanosciences et l’interdisciplinarité a été affichée. Celle-ci a bénéficié de la reconnaissance des deux laboratoires, d’une part dans le domaine des systèmes de dimensions réduites (surfaces, agrégats, couches adsorbées….) tant du point de vue expérimental que théorique et, d’autre part du savoir-faire dans différentes techniques de caractérisation à l’échelle atomique (microscopies électroniques, microscopies à champ proche….). L’interdisciplinarité s’est traduite par le développement de nouvelles thématiques à l’interface physique-biologie.

Le GCOMM a été créé en 2000 par André Samat sur la base d’une équipe existante orientée vers les photochromes organiques qui s’est renforcée par des recrutements et des accueils à la mutation qui lui ont permis d’étendre ses thématiques vers les matériaux organiques pour l’électronique et les biomatériaux. L’expertise du GCOMM en synthèse organique lui a permis de concevoir des molécules ayant des propriétés optiques ou électroniques particulières. Ces molécules, une fois assemblées, forment des matériaux massifs ou à dimensions réduites (nanomatériaux) ayant des propriétés spécifiques.

Le CINaM résultant de la fusion du CRMCN et du GCOMM affiche clairement son caractère interdisciplinaire (physique, chimie) et son orientation principale vers les nanosciences et plus spécifiquement les nanomatériaux et leurs propriétés.